Header Training Integral

Training-Integral-NOW1 Header Training Integral


Fond
eveil-terre


Le récent tremblement de terre accompagné d'un tsunami ont laissé des traces de destruction massive au Japon.

Si de nombreuses vies humaines disparaissent en un instant lors de ces catastrophes naturelles de grande ampleur, ces mêmes circonstances donnent simultanément naissance à des vagues de solidarité qui font évoluer les consciences et les valeurs bien plus rapidement qu'à l'ordinaire. Nous nous souvenons durant ces épreuves de nos similitudes, de notre humanité commune au lieu de souligner nos différences. Des mouvements de solidarité planétaire se mettent alors en place de manière évidente. Nous nous souvenons que notre destinée est liée. Lisez la lettre ci-dessous un appel touchant d'une résidente de Sendai à sa famille.

La remise en question de notre dépendance des énergies non renouvelables et polluantes, en particulier des centrales atomiques souvent obsolètes s'impose maintenant comme une priorité politique et économique. Peut-on en effet risquer autant de vies pour protéger les bénéfices et la croissance économique?

La planète est en mutation rapide. L'humanité est poussée à remettre en question les valeurs politiques, sociales et économiques dans le monde entier.

Nous sommes à l'aube d'une transformation complète de tous nos paradigmes et de toutes nos certitudes.

La planète ouvre la voie vers le pas suivant de notre évolution collective.

Bonjour à vous, ma chère famille et amis,

Je désire tout d'abord vous remercier profondément de vous préoccuper autant de mon bien être. Je désire également m'excuser pour ce message général que je vous envoie à tous. Mais cela me semble la meilleure façon de vous faire parvenir un message pour l'instant.

La vie ici à Sendai est assez surréaliste. Mais je me sens bénie d'avoir autant d'amis qui m'aident énormément. Parce que ma cabane mérite maintenant encore plus son nom, je loge chez un ami. Nous partageons l'eau, les vivres, l'essence et le chauffage. Nous dormons en ligne dans une seule pièce; nous mangeons à la lueur de la bougie, nous racontons des histoires. C'est une ambiance chaleureuse, amicale pleine de beauté.

Dans la journée nous nous assistons à nettoyer la saleté qui a envahi nos maisons. Les gens sont assis dans leur voiture, regardent les nouvelles sur l'écran de navigation, font la file pour recevoir de l'eau potable lorsqu'une source est disponible. Lorsqu'une personne constate que l'eau courante est disponible chez elle, elle invite par des panneaux les voisins à venir remplir leurs cruches et sceaux.

Le plus étonnant dans mon quartier il n'y a eu ni pillage, ni bousculades dans les files. Chacun laisse la porte d'entrée ouverte car c'est plus facile pour sortir lors des tremblements de terre. Les gens disent que c'est comme dans le bon vieux temps, où chacun aidait l'autre.

Les répliques se succèdent. La nuit dernière il y en a eu toutes les 15 minutes. Les sirènes se font entendre continuellement et les hélicoptères nous survolent souvent.

Nous avons eu de l'eau pendant quelques heures hier soir, et pour le moment depuis une demi journée. L'electricité est disponible cet après midi mais nous n'avons plus eu d'essence.

Ceci varie d'un quartier à l'autre: certaines choses sont disponibles ici mais pas là. Nous ne sommes plus lavés depuis plusieurs jours. Nous nous sentons sales mais il y a des préoccupations tellement plus importantes que cela pour le moment. J'apprécie en fait que la vie soit débarassé de ce qui n'est pas essentiel. Nous vivons avec nos instincts, ou notre intuition, nos préoccupations de ce qui est nécessaire pour survivre, pas juste pour moi mais pour le groupe dans son ensemble.

La vie se déroule comme dans des univers parralèles. Certaines maisons sont un véritable capharnaum et d'autres font sécher leurs futons et lessive au soleil.

Certaines personnes font la queue pour obtenir de l'eau et d'autres promènent leur chien en laisse. Et tout cela se passe simultanément.

Parmi les touches de beauté innattendues, la première est le silence de la nuit. Pas de voiture. Pas de passants dans les rues. Et le ciel est parsemé d'étoiles la nuit. D'habitude j'en voyait peut être deux. Maintenant le ciel est rempli !

Les montagnes de Sendai sont solides et du fait de la clareté de l'air leur silhouette se détache contre le ciel magnifique.

Et les japonais eux-mêmes sont merveilleux. Chaque jour je passe vérifier ma cabane. Aujourd'hui il y a de l'électricité et je peux envoyer cet email. Je suis rentrée et j'ai trouvé de la nourriture et de l'eau à l'entrée. Je n'ai pas d'idée qui l'a déposé là mais c'est bien là ! Des hommes âgés en casquette verte passent de porte en porte vérifier si tout le monde va bien. Les gens parlent à de parfaits inconnus, leur demandent s'ils ont besoin d'aide. Résignation, oui... Peur ou panique, non.

On nous a prévenu qu'il y aurait des répliques et d'autres secousses majeures durant le mois qui vient. Nous sentons des mouvements, des chocs, des tremblements. Je suis bénie de vivre de ce côté un peu plus élevé de Sendai. C'est un peu plus solide par ici qu'ailleurs. Ce quartier a mieux résisté. La nuit passée, un ami de mon mari est arrivé de la campagne avec de la nourriture et de l'eau. Une nouvelle bénédiction.

D'une manière ou d'une autre je fais vraiment l'expérience directe des transformations énormes, une proportion cosmique, des changements qui sont en cours dans le monde entier en ce moment même. Et en même temps je traverse tous ces événements ici au Japon et je sens mon coeur s'ouvrir largement. Mon frère ma demandé si je ne me sentait pas toute petite avec tout ce qui se passe. En fait je me sens faire partie de quelque chose de bien plus grand que moi. Cette vague de naissance mondiale est douloureuse et magnifique à la fois.

Merci à tous une fois de plus pour votre amour et tous vos petits soins.

Avec amour pour chacun d'entre vous.

 

 


Now1 sur Facebook


Tweeter cette page


Recevez nos Infolettres

Header Training Integral