Header Training Integral

Training-Integral-NOW1 Header Training Integral


Le Cerveau ou la Conscience ?

Cerveau et conscienceLa question du jour:

Le cerveau secrète t-il la conscience?
Ou, question subsidiaire:
la conscience crée t-elle le cerveau?

 

Moine et eleve
Depuis quand l'habit fait-il le moine ?

La sagesse populaire a réglé depuis longtemps la question.
Réponse: il ne le fait pas.

 




Couture du kesaQuestion subsidiaire: le moine fait-il l'habit?

C'est déjà plus probable !

Couture du kesa

Le kesa est le vêtement de la transmission. Au moment de l’ordination, le maître remet bol, rakusu et kesa au futur moine, à la future nonne. Chacun coud soi-même son rakusu et son kesa. La méthode juste pour coudre est enseignée de personne à personne ; aucun livre ne peut en transmettre l’esprit.

 

 

A gauche le point de vue de la science. Laissons la parole à John R. Searle qui s'exprime sur le sujet dans son livre 'Le Mystère de la Conscience' et qui représente bien l'approche scientifique moderne.

Dendites et synapses
dendrites et synapses

"Jusqu'il y a peu de temps, le problème le plus important des sciences biologiques à été considéré par de nombreux scientifiques comme inabordable par l'investigation scientique. Cette question est: comment les processus neurobiologiques du cerveau causent-ils la conscience?"

"Selon moi il faut abandonner le dualisme et partir de l'assomption que la conscience est un phénomène biologique ordinaire, comparable à la croissance,à la digestion, ou à la sécrétion de bile."

Autrement dit, selon John le cerveau secrèterait la conscience comme l'estomac le suc gastrique.

 

A droite deux points de vues théologiques.

Dans la Bible tout d'abord

Creation Michel Ange

7. L'Eternel Dieu façonna l'homme avec de la poussière du sol. Il lui insuffla dans les narines le souffle de vie, et l'homme devint un être vivant.
Genèse 2:7 partie A et B

Poupees russes

Dans les Vedas en Inde, selon la Taittiriya Upanishad (Brahmananda Valli - section 2 chapitres 1 à 6) reprise par la psychologie de l'école non-duelle de l'Advaita Vedanta, la conscience individuelle Atman est couverte par 5 enveloppes, 5 corps dont le dernier est le corps physique (annamayakosha en sanscrit à savoir l'enveloppe faite de nourriture, de céréales, le corps physique)


Les approches scientifiques et créationnistes s'opposent souvent l'une à l'autre.
Les cosmogonies, les descriptions de la création ou de l'origine de la vie avancées par les différentes traditions religieuses sont généralement considérées comme folkloriques par la science. Et la science est souvent dénoncée pour sa partialité et son réductionnisme par les religions. Il est probable que nous n'arriverons pas à clore le débat aujourd'hui, mais...

Mais pourquoi serait-il absolument nécessaire d'exclure l'un ou l'autre point de vue? Une approche intégrale permettrait probablement d'enrichir les deux approches.

A savoir: le point de vue créationniste n'exclut pas que la création emprunte des formes, des lois qui peuvent alors être analysées, recensées et catégorisées. La dynamique de la création étudiée dans le temps et l'espace par la science moderne propose une perspective mentale de la grande horloge cosmique.

Mais par ailleurs, l'observation de ces lois ne devrait pas nécessairement s'accompagner de l'orgueil qui incite à affirmer qu'hors des phénomènes décrits et mesurés selon la norme scientifique actuelle il n'y a rien qui existe ou qui soit possible. Le caractère folklorique des descriptions traditionnelles pourrait peut-être une fois compris, faire référence à des événements ou des réalités qui échappent pour l'instant au champ d'investigation de la science moderne.

"Il y a plus de choses au ciel et sur la terre Horatio que dans toute votre philosophie"

Il serait sans doute intéressant que la science étudie les mythes avec l'intention d'orienter l'observation vers de nouveaux horizons. Il serait sans doute enrichissant que les religions intègrent la raison dans l'étude des mythes.

La science comme la religion n'ont-elles pas tout à gagner à s'ouvrir à des espaces d'investigations plus larges que ce qui est connu, compris et accepté de nos jours? Qui peut prétendre avoir fait le tour complet de l'Infini?

Et ce point de vue post moderne émerge actuellement de manière effective dans les mouvements les plus progressistes des deux camps, tant en science qu'en religion. Il ne s'agit pas des courants majoritaires c'est un fait. Mais la plus belle fleur apparaît d'abord comme un bourgeon ! La science s'ouvre à l'invisible et à l'amour. La religion s'ouvre à la raison et à l'étude de ses propres mythes.


Quelques liens intéressants pour terminer ce billet:

 



Un neurologue canadien, Mario Beauregard étudie les corrélations entre la neuro- anatomie les états mystiques et l'amour inconditionnel.
www.inrees.com
et www.blogparanormal.com

 

Peut-on mesurer les effets de la méditation ?

Des moines en Laboratoire ( Mathieu Ricard)

 



L'émergence de la conscience


Qu'est ce que la conscience?

 

sur le site le cerveau à tous les niveaux

 

 

 

Quand la Conscience se passe de cerveau.    Dossier Nexus

 

 

  

 

 

Décembre 2008


Les 4 quadrants selon Ken Wilber.

Dans la description de son modèle intégral, Ken Wilber classe les phénomènes en 4 catégories:

Chaque phénomène peut être décrit subjectivement ou objectivement, à savoir la perception intérieure que l'on expérimente ou les phénomènes extérieurs et objectifs, mesurables et objectivables.

Chaque phénomène peut-être abordé dans sa perception individuelle ou collective.

Ceci permet de former une grille à 4 positions ou 4 quadrants.

Ken Wilber utilise ce modèle pour souligner qu'il est essentiel de ne négliger aucun quadrant dans l'analyse des tous les phénomènes que l'on va décrire, si l'on désire aborder la question de manière intégrale.

Globalement la science exalte les quadrants droits, objectifs et les religions les quadrants gauches subjectifs.

Il est important de noter qu'il existe à chaque niveau une corrélation entre extérieur et intérieur. Chaque état de conscience subjectif se manifeste par des états électriques, magnétiques et biochimiques particuliers dans le cerveau.

Comme on peut associer à chaque émotion une hormone et une ou plusieurs zones fortement activées dans le cerveau, il semble logique d'affirmer que la chimie, la physiologie ou l'électricité cérébrale, ou l'activité hormonale "causent" la perception. L'argumentation est d'autant plus forte que ces mêmes perceptions subjectives semblent se produire lorsqu'on expose le corps à ces hormones ou ces stimulations électriques spécifiques. (Les molécules de la mémoire par exemple). Selon cette vision, d'ici quelques années on aura bientôt isolé la molécule de l'extase mystique. Il suffira de placer quelques électrodes pour atteindre le nirvana. La méditation s'enseignera sur la dernière console de jeux PS9, avec port Bio-USB universel.

Pourquoi pas... mais c'est faire fi du caractère vivant de ces phénomènes. C'est le réductionnisme matérialiste dans toute sa splendeur. L'approche intérieure elle, soulignera l'importance du recueillement, de la prière, de la méditation pour cultiver ces états de conscience. Aucune stimulation mécanique n'a été nécessaire au cours des derniers millénaires pour prendre conscience des états profonds de connexion au Soi. Aucune drogue extérieure n'est administrée aux patients nombreux expérimentant des EMI (états de mort imminente) lors d'interventions chirurgicales.

Le fait qu'il existe une corrélation entre états subjectifs et chimie ou neurologie du cerveau n'indique pas de causalité dans un sens ni dans l'autre.

Par ailleurs, la complexité du système vivant est telle qu'il serait également réducteur d'affirmer qu'une molécule ou qu'une seule stimulation particulière cause un état. Les effets secondaires des médicaments en sont la démonstrations la plus évidente. Les processus découverts et analysés ne forment qu'un petit aspect du fonctionnement global de l'organisme. Quelle est donc cette intelligence naturelle qui permet aux êtres vivants de produire toutes ces hormones, de moduler ces courants électriques et magnétiques au bon moment dans l'organe adéquat?

Ignorer cet aspect là du fonctionnement du Vivant c'est ignorer que la perfection du mécanisme de l'horloge est le reflet de la complexité et de l'intelligence de l'horloger. Réduire la création à un ensemble de lois mécaniques et oublier que la vie précède la compréhension des ces mécanisme par l'homme, c'est faire preuve d'une arrogance qui aveugle la recherche moderne jusqu'à nos jours.

Il ne s'agit donc pas d'arrêter la recherche pour retrouver notre âme. Les progrès de la science nous permettent de communiquer aujourd'hui à la vitesse de la lumière. Pourquoi rejeter la modernité? Mais il serait vain de considérer que la modernité est la fin et le sommet de la connaissance.

L'approche Newtonienne va graduellement laisser la place à l'approche quantique. L'observateur et le monde ne sont pas indépendants. l'observateur influence l'observation. Il n'y a pas Moi ici et Ca la-bas. Il y a un continuum dans lequel la conscience omniprésente s'exprime dans la forme. Et les deux sont aussi liées et dépendantes que le pile et le face d'une pièce.

La non-dualité, ni sujets ni objets séparés mais une seule réalité spirituelle omniprésente, voici une voie de recherches émergentes dans la science moderne mais qui retrouvera des racines dans une spiritualité millénaire.

La nouveauté c'est probablement que nous commençons à ouvrir collectivement notre coeur à ce qui a toujours été.

Menu

Accueil  Bienvenue   Programme   Lecture  Qui?   Contact  Cré-actif